Pronostic quinté gratuit du 03/09/2022

VINCENNES - Critérium 5 ans-Q2 - Prix Jockey (ATTELE - 2700m | R1 - C3)


Abonnement mensuel à 70.000 FCFA/ 107 Euro

Pronostic Premium en 3 chevaux (Couplés/Jumelés/Trio) et 6 chevaux (Quarté/Quinté+). L'indice de rentabilité des pronostics à 100%.
Presque tous les jours nous faisons des Heureux gagnants. Contacter notre service clientèle pour tout besoin abonnement au 0022676149355 (Appel/SMS/WhatsApp). Pas de regrêt !

Contact du service clientèle: 0022676149355 (Appel/SMS/WhatsApp)
INFORMATIONS SUR LE QUINTE DU JOUR

1 -     HOMONYMIE

Imprévisible en début de carrière, cette protégée de Jarmo Niskanen s’assagit au fil du temps et peut désormais exprimer tout son potentiel. Plaisante durant l’été, elle s’attaque à plus forte partie cette fois. De surcroît, elle n’a jamais convaincu à Vincennes, aussi bien au monté qu’à l’attelé. Difficile.

JARMO NISKANEN, ENTRAÎNEUR :

« Homonymie (1) est une jument délicate, mais elle ne manque pas de moyens. On affronte l’élite de sa génération cette fois. C’est un sérieux test. Elle aura des courses plus faciles ensuite. Sa tâche n’est pas simple, mais il ne faut pas l’interdire totalement. »

2 -     HAMLET DU VIVIER

Auteur d’un bon meeting d’hiver, ce cheval de tenue a connu un passage à vide ensuite, mais semble revenir à son meilleur niveau. Il adore la grande piste de Vincennes, mais passe un sérieux test à ce niveau. D’autres protagonistes lui sont préférables.

BENOÎT ROBIN, ENTRAÎNEUR :

« Hamlet du Vivier (2) vient de très bien gagner. C’est un cheval dur à l’effort que j’ai toujours estimé. On tente au plus haut niveau. Cette course va me permettre de le situer. Si cela se passe mal, il aura des courses fermées ensuite. C’est un vrai test. »

3 -     HINDEN

Transformé depuis le mois de mars, ce cheval très tenace a multiplié son compte en banque par cinq. Quatrième de la première étape qualificative, il semble tout de même barré par quelques compétiteurs, tels Hohneck (14), Happy Valley (8) ou Héraut d’Armes (6). Pour la quatrième ou cinquième place.

PASCAL JEAN CORDEAU, ENTRAÎNEUR :

« Hinden (3) ne cesse de nous apporter des satisfactions. Il monte de catégorie à chaque fois, mais répond toujours présent. C’est un guerrier ! Le long parcours va servir ses intérêts. Sachez qu’il peut adopter toutes les tactiques. Je serais surpris de ne pas le voir terminer dans le Quinté+. »

4 -     HORSY DREAM

Absent des programmes durant un an, ce fils de Scipion du Goutier rattrape désormais le temps perdu. Il a gagné sur ce parcours en début de carrière, mais restera ferré pour cette épreuve qualificative. En cas de défaillances seulement.

PIERRE BELLOCHE, ENTRAÎNEUR ET DRIVER :

« Horsy Dream (4) n’a pas été épargné par les soucis de santé, mais a toujours été bon. Tout va bien actuellement. On peut employer toutes les tactiques. Il monte nettement de catégorie, mais je crois en lui. Je pense qu’il peut prétendre à une place. »

5 -     HAVE A DREAM

Doté d’une redoutable pointe de vitesse finale, cet élève de Matthieu Abrivard a probablement été mené trop offensivement dans la « qualif 1 ». Durant le premier semestre, il a prouvé qu’il pouvait rivaliser à ce niveau. A ne pas sous-estimer.

MATTHIEU ABRIVARD, ENTRAÎNEUR ET DRIVER :

« Have a Dream (5) n’a pas eu un bon parcours la dernière fois. Il doit impérativement courir caché pour placer sa pointe de vitesse finale. Il est maniable et en forme. Il peut prendre une place à l’issue d’un bon déroulement de course. »

6 -     HERAUT D'ARMES

Capable de finir très vite, ce cheval né dans la pourpre a laissé une impression favorable dans le Prix Louis Jariel (Gr.2). Si la course est suffisamment rythmée, il est capable de se mêler à la lutte pour la victoire. Première chance.

JEAN-MICHEL BAZIRE, ENTRAÎNEUR ET DRIVER :

« La dernière sortie d’Héraut d’Armes (6) est très bonne. Il est maintenant qualifié pour le Critérium. Il faut simplement le courir caché. S’il répète sa dernière sortie, il va faire l’arrivée. »

7 -     HIP HOP HAUFOR

Ce cheval en acier trempé sera bien mieux sur ce parcours de tenue que sur les 2.175 mètres du Prix Louis Jariel (Gr.2), dans lequel il a tout de même terminé plaisamment. Capable de lancer la course de loin, il devrait mener la vie dure à ses rivaux.

CHRISTIAN BIGEON, ENTRAÎNEUR ET DRIVER :

« Je suis satisfait de la rentrée d’Hip Hop Haufor (7), sur une distance trop courte pour lui. Samedi, il retrouve son parcours de prédilection. Il est souvent pris de vitesse en début de parcours, mais il ne manque pas de tenue. Il est monté en condition. Il a sa place dans les cinq premiers avec un parcours sans encombre. »

8 -     HAPPY VALLEY

Dotée d’une pointe de vitesse finale qui sort de l’ordinaire, cette jument de grande classe ne cesse d’éblouir les observateurs. Dans le Prix Louis Jariel, elle est parvenue à refaire beaucoup de terrain sur Hohneck (14). A l’issue d’un bon parcours, elle peut gagner.

L’AVIS DU REPORTER :

« Happy Valley (8) vient de se faire remarquer par sa fin de course. Elle ne sera pas déferrée des postérieurs, mais simplement allégée aux antérieurs. Sa forme est sûre. Elle va être préservée afin de mettre à profit sa redoutable pointe de vitesse finale. Sans incident, elle ne sortira pas des cinq premiers. »

9 -     HASTRONAUTE

Cet adepte de la course en tête s’est montré assez décevant après son titre dans le Critérium des 4 Ans, il y a un an. Néanmoins, il vient de rassurer à Grenade-sur-Garonne et sera présentera encore déferré des postérieurs. Pourquoi pas ?

YANNICK HENRY, ENTRAÎNEUR :

« Hastronaute (9) s’est imposé avec brio à Grenade. Certes, l’opposition était dans ses cordes mais rendre 50 mètres n’est jamais évident. Je le sens sur la montante le matin. Il a connu pas mal de soucis, ce qui explique sa traversée du désert. N’oubliez pas qu’il a remporté le Critérium des 4 Ans à la même époque la saison dernière. J’espère le voir bien courir. »

10 -     HOKKAIDO JIEL

Ce représentant de Jean Luck s’est rapidement montré fautif dans la course clé avant de boucler un parcours intéressant. Régulièrement malchanceux à ce niveau, il a pourtant le « moteur » pour y briller. Si les planètes sont alignées, il peut surprendre.

JEAN-LUC DERSOIR, ENTRAÎNEUR :

« Hokkaido Jiel (10) s’est élancé au galop la dernière fois. Cela lui arrive parfois. Il avait peut-être un peu trop de fraîcheur. Je suis dans le doute, mais mon cheval est bien le matin. On sait de quoi il est capable, mais les autres sont peut-être plus affûtés que lui. Rien ne remplace la compétition. Sur sa classe, il a les moyens de se placer. »

11 -     HUSSARD DU LANDRET

Sans avoir beaucoup de marge, ce fils de Bird Parker prend régulièrement des places face aux meilleurs de sa promotion. Cela dit, il ne sera pas déferré afin de préserver ses pieds pour le sommet du 18 septembre. Dans un second choix.

BENOÎT ROBIN, ENTRAÎNEUR ET DRIVER :

« Hussard du Landret (11) a simplement calé à la fin la dernière fois. Il n’avait pas couru depuis six semaines et j’ai dû sortir un peu tôt. Il va être monté là-dessus. Derrière Hohneck (14), c’est très ouvert. Tout sera une question de parcours. »

12 -     HANNA DES MOLLES

Lauréate du Critérium des 3 ans et deuxième de celui des 4 ans, cette pensionnaire de Laurent-Claude Abrivard est méconnaissable ces derniers temps. Elle est évidemment compétitive en valeur pure, mais où en est-elle ? La retenir ou non est une affaire d’impression.

ALEXANDRE ABRIVARD, DRIVER :

« Hanna des Molles (12) n’a pas trop mal couru la dernière fois, mais nous sommes toujours dans le doute avec elle. Nous continuerons à la courir sagement. Elle devrait être montée en condition. »

13 -     HOOKER BERRY

Ce cheval attachant a fort bien tenu sa partie dans la course clé, alors qu’il s’agissait d’une deuxième course de remise en jambes et qu’il était seulement déferré des antérieurs. Nul doute qu’il sera encore plus dangereux cette fois.

JEAN-MICHEL BAZIRE, ENTRAÎNEUR :

« Hooker Berry (13) n’a pas été des plus heureux la dernière fois, sans quoi il aurait pu terminer plus près. Cette fois, il sera pieds nus, en configuration course. Il est maniable et suit tous les trains. Avec un bon parcours, il devrait finir vite et participer à l’arrivée. »

14 -     HOHNECK

Seul millionnaire de l’épreuve, ce véritable champion réalise un été fantastique, aussi bien face aux « vieux » que face à ses contemporains. Même s’il reste un peu plus tranchant sur les tracés réduits, il fait figure d’épouvantail.

L’AVIS DU REPORTER :

« Hohneck (14) est l’incontestable leader de la génération et fait partie de l’élite des trotteurs français. Il sait tout faire et s’adapte à toutes les distances. C’est le favori logique de la course. »